JUSTICE POUR LA PAYSANNERIE

Communiqué

Venezuela, 2 novembre 2018

Au peuple du Venezuela.

C’est avec une profonde douleur et une grande indignation que nous voulons dénoncer l’assassinat du camarade Luis Fajardo. Comme membre de la Marche Paysanne Admirable, et militant du PCV, il avait une longue trajectoire de lutte dans le sud de l’état de Lago. Depuis la promulgation de la Loi sur la Terre, il a toujours été en première ligne du combat contre le latifundio, et a creusé les tranchées de la résistance paysanne face aux centaines d’attaques de la police et de la  justice qui n’ont jamais vu d’un bon œil la révolution agraire impulsée par le Commandant Chavez.

Aujourd’hui, au centre d’une guerre féroce de cinquième génération, qui cherche à annihiler la révolution bolivarienne, nous assistons à une offensive sanglante de l’oligarchie des grands propriétaires terriens qui, en moins de 6 mois, a assassiné 8 de nos frères paysans, avec l’emploi de tueurs à gages.  Cette offensive des grands propriétaires qui cherchent la restauration du latifundio n’aurait pas atteint cette terrible dimension si elle n’avait pu compter sur la négligence complice des fonctionnaires de justice et de police qui empêche l’exercice de la Justice et maintient L’IMPUNITE pour plus de 300 assassinats de paysans au cours de la révolution.

C’est pourquoi nous réclamons du haut gouvernement QUE CESSENT L’IMPUNITE ET TANT DE NEGLIGENCE ENVERS LA PAYSANNERIE  car, non seulement on nous déloge, on nous traduit en justice, on nous criminalise, mais en plus, on nous tue. Jusqu’à quand l’engagement et les instructions du président resteront –ils lettres mortes et ne seront appliqués ni par le Tribunal Suprême de Justice ni par les procureurs ?

Les assassinats de Luis Fajardo, Reyes Parra, Guillermo Toledo, Jésus Leon et tant d’autres auraient pu être évités si les procureurs et autres autorités publiques avaient répondu à nos demandes de Mesures de Protection pour les paysans qui couraient de grands risques.

Nous dénonçons publiquement cette pratique négligente des procureurs et nous enjoignons le Procureur Général de donner des explications publiques au peuple vénézuélien ; STOP A L’IMPUNITE ET A LA NEGLIGENCE.

De même, nous sollicitons le Président Nicolas Maduro et l’Assemblée Nationale Constituante pour que, une fois pour toutes, ils agissent avec fermeté et que leur engagement envers la paysannerie devienne réel et concret. Nous demandons qu’ils remanient et restructurent le Tribunal Suprême de Justice, le Ministère Public, les corps de police qui sont impliqués dans l’emploi d’hommes de mains et qu’ils rendent JUSTICE A NOS CENTAINES DE PAYSANS TOMBES.

La révolution bolivarienne doit, aujourd’hui plus que jamais, solder cette dette avec la paysannerie : Rendre justice et garantir les conditions réelles pour impulser de nouveau la production à la campagne.

Nous appelons tout le mouvement populaire à se mobiliser  et à exprimer sa solidarité avec le mouvement paysan face à l’attaque latifundiste.

Nous appelons le mouvement paysan dans son ensemble à mettre en place un Plan de Lutte Unitaire pour garantir justice et dignité à la campagne. Face au Congrès Constituant Paysan, construisons l’unité des « bouseux » pour affronter l’offensive de la restauration latifundiste.

Honneur et gloire à Luis Farjardo ! Sans justice, il n’y aura pas de paix !

Plataforma de lucha Campesina Marcha Campesina Admirable

Post a comment

You must be logged in to post a comment.

Book your tickets