Le groupe Cobra au Honduras déclare une grève générale

Publié le 5 décembre 2017.

Le groupe des opérations spéciales a réitéré son devoir moral face au peuple hondurien et a rappelé son caractère civil et apolitique.

« Les forces spéciales Cobra de la Police hondurienne resteront cantonnées jusqu’à la fin de la crise politique et sociale qui touche le pays », à déclaré un agent.

Un groupes d’agents des forces spéciales Cobra de la police hondurienne a déclaré une « grève générale » face à la crise politique déclenchée dans le pays centroaméricain après le retard dans la diffusion des résultats des élections présidentielles.

Un représentant du groupe des forces spéciales Cobra a déclaré dans un communiqué que les forces spéciales se maintiendront cantonnées jusqu’à la fin de la crise et a exigé des autorités qu’elles définissent la situation politique au Honduras pour le bien-être du peuple.

Le groupe a dénoncé dans ce communiqué avoir également reçu des pressions « du plus haut niveau » et a réitéré que son devoir est d’assurer l’ordre public du fait de son caractère civil et apolitique.

« Nous appelons nos frères des forces armées à assurer leur rôle constitutionnel en vertu du silence auquel elles ont été appelées », a déclaré le représentant.

Pour leur part, les effectifs policiers de San Pedro Sula se refusent à réprimer les manifestations et à faire respecter le couvre-feu imposé par le président Juan Orlando Hernandez.

Les agents ont soutenu qu’ils font eux aussi partie du peuple et ont une famille et ne peuvent donc pas s’entretuer. Ils ont également attiré l’attention sur les salaires impayés en Octobre et Novembre derniers.

Le Dimanche 26 Novembre, le Honduras a tenu des élections générales dont les résultats définitifs n’ont pas encore été publiés par le Tribunal Suprême Electoral (TSE), en raison d’irrégularités et d’allégations de fraudes favorisant le président et candidat inconstitutionnel pour le second mandant, Juan Orlando Hernandez.

l’ignorance des résultats une semaine après les élections a généré l’instabilité politique et sociale dans le pays tandis que les partisans de l’Alliance d’Opposition contre la Dictature, parti du candit Salvador Nasralla, sont descendus dans la rue depuis Mercredi après avoir considéré que le TSE tente de voler le triomphe de Nasralla.

Source: Telesur – https://www.telesurtv.net/news/Grupo-Cobra-en-Honduras-se-declara-en-huelga-de-brazos-caidos-20171205-0005.html

Traduction: FAL33

Post a comment

You must be logged in to post a comment.

Book your tickets