Diaz Rangel prévoit une solide victoire pour les forces socialistes le 15 octobre

Venezuela | 8 octobre 2017

Le journaliste et directeur du journal Ultimas Noticias, Eleazar Díaz Rangel, a déclaré que les forces socialistes auront une victoire solide aux élections des gouverneurs prévues pour le 15 octobre.

« Je pense qu’il y aura une forte victoire du gouvernement lors des élections, alors que l’opposition doit gagner au moins huit Etats. Je ne pense pas que ça va gagner sa victoire », a déclaré l’interviewé Jose Vicente Hoy, diffusé ce dimanche par Televén.

À son avis, il est nécessaire d’évaluer deux processus qui pourraient marquer le destin politique de ces élections. Le premier est la majorité que la droite a obtenu  à l’Assemblée nationale et les fausses attentes qu’elle a générées, et le second est le rétablissement du soutien du président Nicolás Maduro lors de l’élection des membres de l’Assemblée constituante.

En ce sens, il a souligné que l’abstention sera le facteur à combattre lors des prochaines élections pour les deux secteurs politiques, bien qu’il ait déclaré que l’opposition serait plus affectée parce que «après avoir assumer une position de violence pendant quatre mois – d’avril à juillet – qui a touché tous les secteurs du pays, aujourd’hui, ils se présentent commue des démocrates, qui veulent des élections et qui y participent « .

Il a également estimé qu’il y a également un rejet de la droite parce qu’elle a soutenu les mesures coercitives et unilatérales imposées par le Gouvernement des États-Unis contre le peuple vénézuélien.

De même, il a indiqué que bien que l’inflation puisse entamer la participation à l’appui des candidats révolutionnaires, il a mis l’accent sur l’action du gouvernement par le biais des comités locaux d’approvisionnement et de production (Clap) qui bénéficient à plus de neuf millions de familles vénézuéliennes avec l’accès de la nourriture à bas prix.

L’empire de l’information

Díaz Rangel a souligné que les médias ne reflètent pas la situation réelle du pays. « Aujourd’hui, une bonne partie des médias ne rend pas compte des méfaits qui se produisent au Venezuela et d’autres les dénaturent », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que « toutes les agences internationales sont au service d’une politique contre le gouvernement du président Maduro et du pays », et a dénoncé que les médias latino-américains répètent la même version que les agences.

« C’est une majorité écrasante de l’empire de l’information contre le Venezuela et il est très difficile de faire face au pouvoir que ces médias détiennent », a-t-il déclaré.

Source : AVN

Post a comment

You must be logged in to post a comment.

Book your tickets