Berta Cáceres, assassinée au Honduras

Le Mouvement Mesoaméricain contre le Modèle d’Extraction Minière (M4), réagit à l’assassinat de la leader indigène Berta Caceres au Honduras le 3 mars dernier.

« Action Urgente : nous demandons la protection de Gustavo Castro, blessé durant l’assassinat de Berta Caceres

À l’Ambassade du Honduras au Mexique

Au Consulat du Mexique au Honduras

À la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme

Le 3 mars 2016, en début de matinée, des personnes armées ont pris d’assaut, avec une grande violence, le logement de la militante hondurienne Berta Caceres, Fondatrice de la COPINH (Consejo Civico de Organizaciones Populares e Indigenas de Honduras) et l’ont assassiné dans le quartier de « La Esperanza », situé dans le Département de Intibuca au sud-ouest du Honduras.

Durant cette attaque, notre compagnon mexicain Gustavo Castro Soto, membre de l’Organisation Mondiale Autres Mondes Chiapas, des Amis de la Terre Mexique, du Réseau Mexicain des Victimes de l’exploitation minière (REMA) et du Mouvement Mesoaméricain contre le Modèle d’extraction Minière (M4) été blessé. Il a survécu, et s’est converti en témoin clé pour les enquêtes menées sur l’assassinat de notre camarade Berta.

Berta et Gustavo sont reconnus au niveau international, pour leurs luttes sociales et environnementales, et ont dédié leur vie à la défense des Droits des peuples autochtones et paysans, qu’ils ont accompagné dans les processus de résistance, pour que d’une manière organisée et pacifique, ils évitent le projet néolibéral des gouvernements régionaux qui s’approprient du territoire mesoaméricain, au travers de leurs projets mortifères.

Dans le contexte du terrible assassinat de la bien aimée Berta Caceres, nous sollicitons l’attention du Gouvernement du Honduras, et son intervention immédiate contre cette grave atteinte à la vie du Peuple Hondurien. Nous requerrons toutes les mesures juridiques et politiques possibles, qui garantissent la protection immédiate de notre compagnon Gustavo Castro pour qu’il puisse, une fois réalisée sa déclaration devant l’Etat du Honduras, retourner en toute sécurité au Mexique.

En ces temps critiques, il est fondamental de garantir la protection et la vie de notre camarade Gustavo Castro, pour son rôle important durant ce lamentable assassinat.

C’est ainsi qu’est garantie la sécurité de tous les membres de la Coordination Générale du Conseil Civique des Organisations Populaires et Indigenes (COPINH).

Mouvement mesoaméricain contre le Modèle d’Extraction Minière (M4)

Réseau Mexicain des Victimes de l’exploitation Minière (REMA)

Autres Mondes Chiapas »

Retrouvez l’article original ICI

Lisez également la réaction de notre partenaire, la Fondation France Libertés sur la même Thématique: L’extractivisme agressif : la leader indigène Berta Cáceres assassinée au Honduras.

Dans le cadre des 33ème Rencontres du Cinéma Latino Américain organisées au Cinéma Jean Eustache de Pessac, FAL33 diffusera, le jeudi 10 mars à 19h le film Hija de la Laguna de Ernesto Tito Cabellos. Ce film retrace le récit d’un combat entre les paysans et les compagnies minières qui dressent des projets pharaoniques. Découvrez les détails de ce film ICI.

Mobilisez-vous : Depuis 2011, Maxima Acuña De Chaupe et sa famille sont le symbole de la résistance au projet minier Conga. Orchestré par la multinationale Yanacocha, celui-ci est en fait l’extension d’une mine déjà existante depuis 1993 et dont les impacts de l’activité sont catastrophiques pour les êtres humains et l’environnement : contaminations des eaux au mercure et au cyanure, empoisonnements du bétail, disparition des lacs de haute montagne… Appuyée par une police locale corrompue, la multinationale multiplie pourtant les violences afin de déloger la famille Chaupe de son terrain, situé justement au cœur du projet d’extension. La mobilisation aux côtés des paysannes et des paysans de la région de Cajamarca a permis une accalmie.

 Soutenez la famille en signant la pétition ici

Post a comment

You must be logged in to post a comment.

Book your tickets