« Amérique Latine »… Mots magiques qui éveillent en chacun des sons, des couleurs, des saveurs… Dans les années 70, ils évoquaient pourtant plutôt des douleurs et des peurs. Et c’est précisément pour leur faire écho que s’est monté à Paris l’association France-Amérique Latine portée par la diaspora des rescapés des dictatures chilienne, argentine, uruguayenne, avant d’être suivie en province par l’ouverture de « comités locaux ».

« Établir des liaisons », « connecter les peuples »… Des valeurs que FAL 33, comité Girondin de l’association a, dès 1981, choisi de poursuivre et de promouvoir à son tour sous la forme d’une association de loi 1901. Indépendante et reconnue d’intérêt général, elle a reçu l’agrément « Jeunesse et Sports ».

Actuellement elle regroupe une soixantaine d’adhérents et sympathisants par la voie traditionnelle (courrier électronique, réunions, Assemblée Générale) et beaucoup plus par la voie moderne (Facebook, blog…) Si vous appelez, deux voix féminines vous accueilleront : celle de Bérangère, en charge des activités liées au cinéma, ou celle de Gloria, en charge des actions de solidarité.

En effet, notre champ d’action et culturel avec un festival de cinéma « Les Rencontres du Cinéma Latino-Américain », qui fêtera son 35ème anniversaire en 2018, mais il est aussi solidaire avec actuellement deux projets de solidarité, l’un mené à Cuba sur le développement durable et l’autre en Colombie dont l’objectif est de venir en soutien aux « desconectados » de Medellin, les sans eau, sans électricité, sans toit, qui luttent pour une « vida digna ».

Des « bonnes œuvres » ? NON, une conviction : bâtir des ponts nous motive plus que monter des murs

Dans la durée en Aquitaine et en Amérique latine

Des projets culturels et des projets de solidarité internationale

Une vision sociale, solidaire et d’égal à égal

Les passerelles entre l’Aquitaine et les pays latino-américains