Argentine: Casseroles matinales contre l’ajustement

Le 19 décembre 2017

Des milliers de personnes sont arrivées au congrès cette nuit pour rejeter la réforme prévisionnelle.

De nombreuses personnes de différentes zones de la ville de Buenos Aires ont convergé vers la Place Des Deux Congres pour exprimer leur rejet des lois d’ajustement promues le gouvernement national. Une scène qui se répète dans différents quartiers et de nombreuses capitales de province.

Une vague interminable de personnes s’est réunie ce matin sur la Place Des Deux Congrès armées de casseroles, bouteilles en plastique et de drapeaux argentins, elles ont fait entendre leur opposition à l’ajustement prévisionnel qui est en train d’être débattu par la Chambre des Députés depuis plus de huit heures et qui devrait encore  durer  cinq heures. Ce rassemblement nocturne n’a pas seulement lieu à Buenos Aires, des scènes semblables ont lieu dans différentes villes du pays et avec un autre dénominateur commun, elles se sont tenues là où les drapeaux partisans n’étaient pas présents.

Sur l’avenue Corrientes depuis le quartier de Almagro une grande quantité de personnes a afflué. Quelque chose de semblable s’est déroulé sur l’avenue Santa Fe, où ceux qui avaient précédemment parcouru l’avenue Cabildo se son retrouvés. Les deux colonnes ont ensuite débouchées sur l’avenue Callao et ont culminé dans la rue de Bartolomé Mitre ou est située une des grilles installées par la police.

Une autre partie des manifestants s’est dirigée vers la place du Congrès où la police a réinstallé des grilles sur les coins de l’avenue Rivadavia et Rodrigez Peña et à l’intersection de Hipólito Yrigoyen et Solís. Ce sont des milliers de personnes qui se sont entassées sur les grilles, les frappant sans cesse et causant un bruit entendu à plusieurs pâtés de maisons.

La foule était surtout composée de jeunes, même si on pouvait trouver des familles entières, avec même des enfants, disposées a faire entendre leurs plaintes.

Le défilé incessant de personnes a continué jusqu’aux alentours de quatre heures du matin, quand la police a décidé de lancer une autre offensive répressive. Pour cela elle est sortie violemment de derrière les grille et s’est lancée sur les manifestants qui faisaient encore du bruit sur la place. Cette action s’est soldée par au moins deux nouvelles arrestations.

A Rosario, les gens se sont réunis autour du Monument au Drapeau. C’est une foule unie qui a fait entendre son opposition à la reforme prévisionnelle.

Dans la capitale de Tucuman il y a également eu des protestations. Face à la « Casa de Gobierno » un groupe de personnes est allé faire entendre ses réclamations au gouverneur Juan Manzur, qui ce matin était au Congrès de la Nation pour entériner, avec d’autres dirigeants provinciaux, leur soutien à la réforme rejetée par beaucoup.

Des rassemblements similaires ont eu lieu à Córdoba, Mendoza et La Plata.

Source:https://www.pagina12.com.ar/83696-cacerolas-de-madrugada-contra-el-ajuste

Traduction: FAL33

Post a comment

You must be logged in to post a comment.

Book your tickets